JOURNEE DE CONSULTATIONS MEDICALES

Jeudi 05 Juillet 2012

 

Avec l’appui de l’Association Saint Luc regroupant des médecins et des étudiants en médecine catholiques de Dakar, nous avons organisé une journée de consultations gratuites au bénéfice des populations de Aagga.

Rappelons que cette localité se trouve dans la zone de responsabilité du district sanitaire de Joal et du poste de santé de Nguéniène. Par conséquent, il nous a fallu l’autorisation de la tutelle pour l’organisation de cette activité.

Le village de Aagga dispose d’une case de santé bien équipée, selon les normes, et bien entretenue avec un agent de santé communautaire qui fait office de matrone et un comité de gestion bien structuré, bien organisé. L’Infirmier Chef de Poste de Nguéniène est chargé de la formation des agents communautaires et de la supervision des activités de cette localité. Selon les registres consultés et les affiches, les différents programmes de santé publique y sont exécutés, les activités sont planifiées mensuellement avec suivi/évaluation.

Cependant, la fréquentation de la case par les populations est assez faible. Elles préfèrent, en premier recours, se rendre à Nguéniène ou à Thiadiaye pour des soins de qualité. Ce qui pose le problème de l’IEC (Information-Education-Communication).

Pour ce qui nous concerne, la journée de consultations a commencé tardivement. En effet, il a fallu attendre les médecins qui sont arrivés vers 11 heures. Plus de 300 patients (des enfants en majorité) étaient inscrits mais environ 250 ont pu avoir accès au personnel soignant. Les médecins étaient au nombre de 6 dont un pharmacien. Notons par ailleurs, l’aide précieuse des amis d’Emilie et des sœurs du secteur santé pour le bon déroulement des consultations.

Les médecins devant reprendre des forces (pause déjeuner) et se rendre sur Dakar, les consultations ont pris fin vers 17 heures, avec la déception remarquée de ceux qui n’ont pas pu voir le « Docteur » et recevoir des médicaments.

Avant de nous quitter, Sr Paul Marie fait une petite évaluation avec ces jeunes médecins. Elle leur donne quelques informations sur la Congrégation et leur explique brièvement la mission des « Amis d’Emilie » qui n’est rien d’autre que celle de Jésus Sauveur, lui qui accueillait de grandes foules pour les soigner et leur donner à manger avec l’aide de ses disciples. Les médecins, quant à eux, heureux d’avoir participé à une telle mission ont salué cette initiative et sont prêts à recommencer. Tout en suivant les pas de Jésus Sauveur, ils ont fait l’expérience de soigner avec peu de moyens contrairement à ce qui se passe dans les grands hôpitaux. En effet, avec peu, ils ont donné la joie à beaucoup de monde. Que Dieu soit béni.

Nous remercions tous ceux qui ont contribué à la réussite de cette activité : les « Amis d’Emilie », les différents bienfaiteurs (dons en espèces et en médicaments), les populations de Aagga, la Paroisse de Thiadiaye, l’Association St Luc, etc.

 

QUELQUES SUGGESTIONS      

     

- Organiser deux jours de consultations durant le week end pour permettre aux médecins de se libérer et qu’il y en ait plus, et pour atteindre une plus grande cible. Pour cela, revoir le problème de moyens

- Changer si possible la période. Ce qui suppose séparer les journées de consultations des autres activités du camp missionnaire

- Prendre le temps, même une année, pour bien préparer ces journées et trouver assez de fonds, assez de médicaments

- Pérenniser cette activité même si elle nous coûte.